Carcasses et découpes

Produits élaborés

Saucisserie

Produits 1/2 sel et fumés

La charcuterie

Bocaux

Porcelets

Volaille

rubriques produits

carcasseGR_2
 
Carcasses & découpes
 null
ElaboresGR
 
Produits élaborés
 null
saucisserieGR
 
La saucisserie
 null
sel-fumeGR
 
Produits 1/2 sel
 null
charcuterieGR
 
Charcuterie
 null
bocauxGR
 
PorceletsGR
 
Les Porcelets
 null
volailleGR
 

Carcasses et découpe

Produits élaborés

Saucisserie

Produits 1/2 self et fumés

Charcuterie

Bocaux

Porcelets

Volaille

rubriques produits particuliers

carcasseGR_2
 
Carcasses & découpes
  null
ElaboresGR
 
Produits élaborés
  null
saucisserieGR
 
La saucisserie
  null
sel-fumeGR
 
Produits 1/2 sel
  null
charcuterieGR
 
Charcuterie
  null
bocauxGR
 
PorceletsGR
 
Les Porcelets
   null
volailleGR
 

Notre historique

 

En images

Le commencement de 1963 à 1997 : 

1963 : Gisèle et Omer Leveau commencent l'activité porcine (30 truies, en élevage naisseur). Au début des années 70, le troupeau atteint 60 truies (élevage naisseur-engraisseur).
 

1979 : Leur fils Francis s'installe sur une ferme de 36 hectares à proximité.
 

1981 : Corinne et Francis Leveau  rejoignent Gisèle et Omer pour former un GAEC (Groupement Agricole d'Exploitation en Commun). L'effectif des truies passe alors à 140. La crise fragilise la nouvelle structure.
 

1987 : Ainsi, de nouvelles orientations sont envisagées :

  • Faire de la prestation de service avec le matériel de l'exploitation (création de la société VALMAT).
  • Rechercher à valoriser les porcs produits aux céréales, déjà conformés, chez les charcutiers.

Cette année là, Marc Leveau (le second fils de Gisèle et Omer) rejoint le GAEC.
 

1988 : Le nombre de truies évolue à l'élevage : 210 truies sont désormais présentes.  L'augmentation du nombre de porcelets demande une nouvelle organisation et c'est donc le début de l'engraissement en façonnage.
 

1989 : La société commerciale LA FERME DE VALLEGRAIN (du nom de l'exploitation agricole d'origine) est créée et les premiers porcs sous la marque « Vallégrain » sont commercialisés.
 

1990 : Les premières découpes sont réalisées dans les locaux de l'exploitation et les premiers produits transformés (bocaux, rillettes, jambon,...) sont commercialisés.

De plus, Odile (fille de Gisèle et Omer) et Claude Franchet rejoignent le reste de la famille.
 

1992 : La Ferme de Vallégrain commercialise plus de 100 porcs par semaine. A l'élevage, on compte maintenant 400 truies.
 

 

1994 : Etant donnée la croissance de l'activité, les locaux deviennent trop exigus. Au mois de mai, les travaux de construction de l'atelier de découpe sur la zone artisanale de Coudray au Perche débutent. L'atelier, agréé aux normes CEE, est inauguré au mois de Décembre.

1995 : Un atelier de multiplication (production de cochettes) est mis en place afin de standardiser la production. De nouveaux éleveurs s'engagent à respecter le cahier des charges Vallégrain et vendent leur production à la SARL afin de satisfaire la demande croissante. Cette année là, le chiffre d'affaires s'élève à 17 millions de francs.
 

1997 : La Ferme de Vallégrain investit dans un outil d'abattage (Abattoir de Chérancé dans le 72), ce qui lui permet de maîtriser tous les maillons de la filière.

La croissance  de 1998 à 2008 : 

1998 : A la fin de l'année, La Ferme de Vallégrain commercialise plus de 1000 porcs par semaine avec l'aide d'une équipe de 28 salariés.

 

1999 : L'activité est toujours croissante. Son chiffre d'affaires atteint 62 millions de francs et l'effectif dépasse les 30 personnes à la fin de l'année.

En juillet, le CIA du Perche ouvre ses portes. La capacité de production est aussi en augmentation avec 800 truies productives sur l'élevage.

 

2000 : Le 3 Janvier, les travaux pour l'extension de l'atelier de découpe, la création de bureaux et l'aménagement d'un bâtiment annexe pour l'activité transport débutent. Fin juillet, le nouvel outil est terminé.

 

2001 : Au mois de janvier, La Ferme de Vallégrain obtient la certification « Atout Qualité Certifié » du porc Vallégrain.

En avril, La Ferme de Vallégrain rachète les établissements Prade, un concurrent situé à Bonneval. En fin d'année, 2000 porcs par semaine sont commercialisés, l'effectif salarié est de 60 personnes.

 

2002 : Odile et Claude Franchet quittent la structure.

En avril, le nouvel abattoir est mis en route. Pour répondre aux exigences sanitaires, il a été investit 5 millions d'euros pour aménager une nouvelle chaîne d'abattage à Chérancé.

 

2003 : Au mois d'avril, Vallégrain accueille l'activité de produits transformés de la société LGME (saucisserie et rôtis élaborés) avec reprise de la marque Bonnes Moissons.

Démarrage de la production de porcs Bleu Blanc Cœur.

En octobre, le cahier des charges Porgrin est validé par la Commission Nationale des Labels et des Certifications.

Edouard Leveau (fils de Corinne et Francis) entre dans la filière et prend la gérance de la société Valmat.

 

2004 : Vallégrain traverse une période difficile du fait d'un gros impayé client en 2003. L'heure est à la restructuration. C'est à cette époque que nous développons les abattages de coches et de porcelets.

 

2005 : Les locaux de découpe sont réaménagés pour mise en conformité de l'atelier de transformation.

 

2006 : Vallégrain redéfini sa stratégie en terme de cahiers des charges de production en choisissant notamment  la mise en place de la production de porc Label Rouge.

Alexis Leveau (fils de Corinne et Francis) est embauché en janvier à l'atelier de découpe et de transformation. Il gère la production.

 

2007 : Au 1er janvier, les premiers porcs Label Rouge sont commercialisés.

La politique de marque est modifiée :

  • Arrêt de l'utilisation des marques Porgrin et Bonnes Moissons.
  • Utilisation de l'identité de l'entreprise (marque VALLEGRAIN) comme seul vecteur de communication : Porc VALLEGRAIN TRADITION Label Rouge, Porc VALLEGRAIN OMEGA 3, Porc VALLEGRAIN Certifié.

 

De nouveaux travaux sont réalisés à l'Abattoir de Chérancé pour la réduction des nuisances sonores pour 500 000 € d'investissements. Un nouveau projet concerne la réhabilitation de la station d'épuration.

 

2008 : A Vallégrain, la force commerciale s'agrandie avec 3 nouveaux commerciaux dont Justine Leveau (fille de Corinne et Francis) qui est chargée de développer le marché des porcelets et les relations avec les clients de Rungis.

Le cahier des charges porc certifié est revu et devient la base de tous nos cahiers des charges.

L'ère de la valorisation de 2009 à nos jours ...

2009 : Les capacités de production atteignent leur maximum pour l'abattoir et pour l'atelier de découpe à Coudray-au-Perche. L'activité demi-sel est intégrée, pour une partie, en interne, au moment de la saison hivernale.

Le groupe Vallégrain (SARL Leveau) est créé en novembre. La famille Leveau rachète ses parts de la société Vallégrain, en fin d'année, et reprend le contrôle de son projet.

Edouard, Justine et Alexis entrent dans le capital de la Ferme de Vallégrain dont le chiffre d'affaires est de plus de 34 millions d'euros à la fin de l'année.

Vallégrain redéveloppe, pour les différents outils de sa filière, l'ensemble de sa stratégie pour les 6 ans à venir afin que ses partenaires et les acteurs de sa filière aient une vision claire du groupe. Chacun connaît ainsi mieux ses objectifs pour les atteindre.

 

2010 : Les parts de diverses sociétés, qui avaient été vendues en 2004 sont rachetées. L'abattoir de Chérancé est détenu à 95% par la Ferme de Vallégrain.

L'abattoir et l'atelier de découpe sont saturés en termes de capacité. Les coûts de production sont maîtrisés.

L'abattoir de Chérancé abat 6000 porcs équivalents. 

A Vallégrain, il est découpé 2100 porcs par semaine.

 

L'objectif est aujourd'hui :

  • La valorisation de nos produits.
  • Se positionner sur des marchés de niche (proposer le porc autrement), dans un créneau haut de gamme.
  • Développer et maintenir la qualité zéro défaut pour accroître le service et la satisfaction client ainsi que dégager une image positive auprès de nos fournisseurs, de nos partenaires et de nos clients.

 

Dans ce cadre, démarre la production de saucisserie Label Rouge (en mai).

 

De nouveaux travaux ont été réalisés sur la station d'épuration de l'Abattoir de Chérancé. Un nouveau projet d'agrandissement et de réaménagement est à l'étude à l'Abattoir pour une meilleure valorisation des produits, il est notamment prévu un renforcement de la capacité de froid, la mise en place d'un atelier de découpe attenant à l'abattoir et la création d'une chambre froide négative (pour supprimer les prestations extérieures de congélation et de stockage).

 

Depuis fin 2009, en élevage (Sarl Valnais), il est aussi réalisé des aménagements afin d'avoir un effectif de 1000 truies présentes . Dans le même temps, la capacité de stockage de céréales passe à 3000 tonnes.

 

Le groupe Vallégrain (Sarl Leveau) totalise alors 146 salariés ainsi qu'une vingtaine de permanents en prestation. Ainsi le groupe Vallégrain, c'est bientôt 170 personnes qui travaillent chaque jour et développent de nouveaux projets.

Le chiffre d'affaires cumulé est de 50 millions d'euros et le chiffre d'affaires consolidé est de 40 millions d'euros.

 

2011 : L'atelier de découpe change de dénomination sociale : LA FERME DE VALLEGRAIN devient VALLEGRAIN DISTRIBUTION au 1er janvier.

 

Depuis plus de 20 ans, nous avons bâti et développé. Avec 2011, nous entrons dans une nouvelle ère : la valorisation, avec pour objectifs :

  • d'intégrer les métiers qui ne le sont pas encore,
  • d'avancer dans l'élaboration des produits,
  • d'augmenter la part des produits bien vendus.

 

Dans ce cadre est reprise en Avril 2011, la société SAUSSEREAU par Antonio VAZ et le groupe VALLEGRAIN.

 

2012 : L'ABATTOIR DE CHERANCE devient VALLEGRAIN ABATTOIR. Les travaux de l'abattoir sont en cours tout comme les travaux du site de post-sevrage de La Garenne pour le projet porcelets à destination de l'abattage.

Avril : Arrêt des abattages d'animaux de réforme.

Reprise de la société SODIVIANDE (1er semestre).

Création de la société Andreline. 

 

2013 :

Janvier : Démarrage de l'activité congélation à VALLEGRAIN ABATTOIR

Février : Démarrage de l'activité découpe et jambons à VALLEGRAIN ABATTOIR

Depuis mai 2013, la dénomination sociale de la société SAUSSEREAU a été modifiée pour CHARCUTERIE DU MOULIN.

Juin : VALLEGRAIN ABATTOIR et VALLEGRAIN DISTRIBUTION deviennent des SAS.

2ième semestre : travaux d'aménagement aux normes bien-être du naissage Porc 2000

Décembre : Obtention de l'agrément transporteur à VALLEGRAIN DISTRIBUTION

Décembre : mise en place des contrats de portage en élevage avec arrêt progressif des élevages prestataires.

 

2014 :

Janvier : SODIVIANDE change de dénomination sociale et devient VALLEGRAIN PARIS RUNGIS.

Mise en place de l'Atelier Mécanique Vallégrain (AMV).

Mai : Ouverture de la deuxième boutique Andreline à Luigny (28).

Transfert des truies d'HORIZON+ à Céton vers le site de Cérans Fouletourte. Travaux d'aménagement du site de Céton pour l'engraissement sur un seul site de l'ensemble des verrats HORIZON + (juillet).


Qui sommes-nous ?

Située dans le berceau du Perche, Vallégrain ce sont des femmes et des hommes qui maîtrisent une filière porcine régionale de qualité, de l'élevage aux produits finis.

 

Vallégrain commercialise des porcs de qualité, nés, élevés, abattus, découpés et commercialisés selon des règles spécifiques regroupées dans un cahier des charges de Certification Produit et un cahier des charges Label Rouge.

 

Toute une gamme de produit est fabriquée à partir de cette matière première : charcuterie sèche et en bocaux, produits élaborés.

gmap

Qui sommes-nous ?

Située dans le berceau du Perche, Vallégrain ce sont des femmes et des hommes qui maîtrisent une filière porcine régionale de qualité, de l'élevage aux produits finis.

 

Vallégrain commercialise des porcs de qualité, nés, élevés, abattus, découpés et commercialisés selon des règles spécifiques regroupées dans un cahier des charges de Certification Produit et un cahier des charges Label Rouge.

 

Toute une gamme de produit est fabriquée à partir de cette matière première : charcuterie sèche et en bocaux, produits élaborés.

Recrutement

Vallégrain met régulièrement à votre disposition ses offres d'emplois ou de stage. N'hésitez pas à les consulter en ligne et nous contacter pour plus d'informations.